Les auteurs, Élodie S. alias Éloïse de XX, et Jean-François Moreau, alias XY, publie un roman érotique à thèse "La Fête à Éloïse ou De l'Autopsie d'un roman érotique à quatre mains".

 

A partir de l'histoire classique d'une infirmière, Eloïse de Xaintrailles-Xérès, dite XX, et son médecin, le professeur Xavier-Yushan, dit XY, les auteurs développent quatre intrigues parallèles.

 

Dans les Pages Blanches, ils ont compilé tous les e-mails au travers desquels ils ont communiqué du 1er avril 2021 au 26 mai inclus. C'est la partie académique, apte à générer une thèse de littérature contemporaine. Elle est originale parce que les deux auteurs s'ignoraient totalement jusqu'à ce qu'ils se découvrent le 2 avril sur le site d'édition Atramenta.net. Ils ne se rencontreront pas physiquement. Ils n'utiliseront pas Zoom pour converser en visio-conférence. La co-autrice, en effet, ne veut pas que son anonymat soit levé. Au fil de leurs échanges pluriquotidiens nourris, se dessine une aléatoire productivité de textes qui sont autant de scénarios que dans un films à sketchs. Les auteurs sont inspirés par leur excellent souvenie du film de Duvivier et Jeanson, "La Fête à Henriette", datant de 1952.


Le roman érotique proprement dit est imprimé sur les Pages roses. Elles racontent l'odyssée de huit personnages en quête d'auteur. Quatre d'entre eux travaillent comme médecins ou soignants à l'hôpital Necker. Ils sont en charge de concevoir un hôpital révolutionnaire titré Père-Mère-Enfant. Ils appartiennent à une loge maçonnique se référant à la philosophie de l'Hexargonautisme. Ils vont trouver des partenaires extérieurs leur apportant une aide technique, tels l'architecte Awa Larkoarde, le savant spécialiste de l'Intelligence artificielle et philanthrope, Alexis Djordjzinsky et son amie, Anna Scriabinoviska, le juriste Lyonel Champougnol. A leur incontestable expertise, va se révéler, notamment au cours d'un colloque tenu au Crystol Palace Hôtel, leur libido explosive. Des scènes vont se succéder, d'abord softs, puis de plus en plus hard, jusqu'à l'orgie finale, la seule limite infranchissable étant le sadomasochisme détesté par tous les protagonistes. Tous les personnages sont des adultes de plus de 18 ans et le roman ne fait référence à aucune trace de pédophilie. Aucun protagoniste de sexe masculin n'est authentiquement homosexuel exclusif. Au, milieu du colloque apparait, madame Chi, la belle chinoise de la société d'escort-girl Kensington Orchids de Londres offerte en cadeau au professeur XY par son philanthrope Alexis D.

 

Avec les Pages bleues démarre le récit de l'aventure cinématographique aléatoire menée par le tros jeunes diplômés de la FEMIS qui jouent un remake de "La Fête à Henriette". N'arrivent pas à trouver un producteur, les jeunes Bui-Duvivier, le metteur-en-scène, Aïcha Larbi-Jeanson, scénariste-dialoguiste, et Maura Dos Reis, ingénieure du son.

 

Enfin, le roman se clôt avec la rencontre des deux personnages réels confrontés à cette fiction, imprimée sur les Pages vertes. Dans une fin digne du film de Clouzot, "Les Espions", se rencontrent le professeur Jacques Henri Massoulier, le vrai auteur du roman qui est neuropsychiatre,  et sa co-autrice, Eglantine Scardochée, directrice artistique d'une maison de haute-couture. Ils ont écrit ce roman parce qu'ils vivaient mal le confinement, l'action se passant en pleine troisième vague du Covid-19.

  Introduction au tome 1 : avril 2021


Introduction au tome 2 : mai 2021

A RAVENSBRÜCK

LA PHARMACIE DE MARGUERITTE CHABIRON
A VERDELAIS ETAIT DANS CET IMMEUBLE

LES RESISTANTES S'ENFUIRENT PAR LE JARDIN A PIC